Recyclage cadres -Vercors-mai 2018 (CFC)

Le stage de recyclage des cadres bénévoles en canyon de la FFCAM organisé les 26 et 27 mai 2018 dans le Vercors a été une réussite. Six candidats inscrits : Franck BORREL , Claude IGEL , Dominique MERGER , Olivier HUTIN,  Bernard VIGNES  et Michel ANTONIO ; un candidat excusé pour cause de blessure : Loic SURGET; trois Instructeurs encadrants : Gilbert DJURAKDJIAN , Jerôme WILLEMIN et Olivier GOLA.

La journée de samedi a été consacrée à la révision d’une partie des techniques de secours dans le canyon du Versoud sous forme d’ateliers
Différentes formes d’assistance à équipier en difficulté ont été mises en place (coupés direct et indirect, remontées d’équipier sur corde de descende ou sur corde de secours…). On a noté la difficulté de remonter un équipier sans poulie (frottement trop important sur mousqueton).
La soirée au gîte a été consacrée à des échanges et des discussions ainsi que des révisions techniques sur sur panneau pédagogique. Elle nous a permis de faire le point sur les besoins et les pratiques individuelles ainsi que l’évolution de l’activité; de parler de la CFC, ses orientations, ses besoins, son évolution, sa production et sa communication ; d’échanger les expériences et apprendre à mieux se connaître.
Des points techniques particuliers ont été consacrés :
  • à la sécurisation de la descente (ex : assurance avec 2nde corde, assurance du relai avec la corde de descente + renvoi nécessaire sur l’équipier qui descend : vertaco ou mousqueton de renvoi sur sangle de cuisse) ;
  • à la mise en place du huit en butée : risque de coincement sur broche lorsque la corde n’est pas correctement engagée dans le huit (le petit trou du huit doit se positionner automatiquement vers le haut) ;
  • à la sécurisation du huit en butée : mise en butée du huit puis mise en place d’un lien lâche (permettant de décapeler) avec viroles refermées au relai ; 
  • à la disposition sur le relai des arrivées de main courante, système de descente et longes ;
  • au transport des sacs par tyrolienne (sac longés courts ;-))
  • à la mise en place des débrayables du bas (système boucle, système classique avec et sans dispositifs en butée) ;
  • à la révision de la progression classique main courante + débrayage ;
  • au départ de main courante multipoints : utilisation d’un huit à l’italienne au lieu du nœud fusion/mickey/chaise (permet d’être générique sur l’amarrage de départ ) ;
  • aux techniques de raboutages notamment pour le double débrayage : raboutage par huit à l’italienne recapelé + double ½ cabestan + nœud d’arrêt ou bien : nœud de huit/neuf + tisserand + nœud d’arrêt ;

  • à la constitution de la trousse de rééquipement ;
  • au travail des ancrages suivant la façon dont on les relie ;`

 

La journée de dimanche nous avons descendu le canyon du bas des Ecouges pour une révision des techniques de progression.

 



Jérome, Gilbert et Olivier