4è Rassemblement Hivernal (GOLA Olivier CFC)

Placé sous l’égide de la Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne (FFCAM) et la Fédération Française de Spéléologie (FFS), le 4ème Rassemblement de canyonisme hivernal qui s’est déroulé les 4 et 5 Février 2017 à Saint Christophe en Oisans a remporté un vif succès.

Le nombre d’inscriptions limité à cinquante participants en raison des contraintes d’hébergement n’a pas permis d’accueillir tout le monde et force est de constater que ce type d’évènement monte en puissance.

Au total, soixante dix personnes environ (organisateurs, exposants, intervenants et pratiquants) se sont retrouvés au coeur du petit village de Saint Christophe en Oisans recouvert d’un épais manteau de neige.

 


La salle polyvalente transformée en lieu d’accueil, d’exposition, de conférence, a également servi de QG pour l’organisation et le suivi de chaque équipe engagée en canyon.

Plusieurs exposants étaient présents à ce rassemblement comme RESURGENCE, AQUATIK CANYON et KATHAAYATRAA.

 

La formule d’inscription permettait de bénéficier de l’hébergement au sein du pittoresque établissement de « La Cordée », véritable lieu emblématique de la vallée du Vénéon.

La pratique a été limitée, par mesure de sécurité, au seul canyon du Diable (sécurisé par les bénévoles FFS et FFCAM) en raison des fortes chutes de neige et du redoux. Qu’à cela ne tienne, tous les adeptes de cette pratique ont pu s’engager en s’espaçant dans ce magnifique canyon qui peut se fractionner en deux parties. Au total, le canyon du Diable a été parcouru à 109 reprises !!! entre Samedi et Dimanche et cela sans le moindre incident !

Parmi les temps forts on peut citer : durant la journée, des ateliers de fabrication de bougies (point chaud sous tente de survie) et de fabrication de frites réunionnaises (bouées flottantes destinées à visualiser et à ajuster le bout de la corde) animés entre autres par le président de la FFS : Gaêl KANEKO. Des débats et des échanges ont eu lieu sur la sécurité de la pratique du canyonisme hivernal avec la participation de la sécurité civile.  Une tombola a également été organisée dans la soirée, entre les deux services prévus pour le repas du soir à la Cordée et a permis à chacun de repartir avec un cadeau dont une combinaison Néoprène. En fin d’après-midi, un apéritif a été offert par l’organisation.

Sont intervenus : Eric OLLIEU guide-moniteur du Parc des Ecrins. Il nous a fait découvrir la faune de nos régions montagneuses d’altitude, la manière dont les animaux subsistent en hiver et les différentes solutions adoptées pour l’affronter. Il nous à surtout sensibiliser a la protection de la faune en période hivernale.
Benjamin VALLA (CRS des Alpes) , Patrick POIREAU (commandant du PGHM Grenoble) ainsi que Yves Kaneko (médecin des secours en montagne et membre de la commission médicale de la FFS) sont intervenus également.
Les secours en montagne, se sont adaptés à l’évolution de la descente de canyon en période hivernale. Ils ont tenu à être à nos côtés au cours de ce rassemblement pour mieux nous connaître et suivre l’évolution des choses.  Ils nous ont fait partager leur expérience sur l’accidentologie en montagne en hiver et les problématiques d’interventions des secouristes afin de contribuer à anticiper les risques d’accidents et faciliter les opérations de secours. Benjamin VALLA et Patrick POIREAU avaient préparé une conférence sur la pratique de la descente de canyon hivernale et ont abordé notamment :

La préparation de la sortie en canyon hivernale ; la nivologie ainsi que l’équipement et les risques objectifs ; les équipements individuels de protection au froid ; l’équipement individuel et EPI ; l’équipement collectif ; le point chaud ; la gestion d’un blessé ; les problématiques du gel du matériel,  l’ environnement englacé ; la gestion d’une alerte.

De toute évidence, on assiste depuis plusieurs années à un changement de la pratique de la descente de canyon, notamment avec l’utilisation de nouveau matériel, dont les combinaisons étanches, qui permettent de mieux affronter le froid lorsque la neige et la glace ont envahi les canyons.
A noter aussi que depuis peu, certains professionnels proposent également des sorties canyon en hiver et ont su séduire un public de connaisseurs.
Cependant, la pratique hivernale cumule les risques de la montagne en hiver à ceux de notre activité habituelle, que ce soit dans le canyon ou au cours des marches d’approche et de retour. Elle nécessite une formation complémentaire liée à la progression dans un environnement de montagne enneigée et sur la glace, ainsi que du matériel spécifique tel que des crampons, broches à glace, pelle, sonde, DVA et tente de survie avec chauffage portatif.
Depuis toujours, l’évolution des pratiques de loisir dans nos montagnes, ainsi que l’émergence de nouvelles disciplines ont contraint les institutions à devoir s’adapter. Accompagner cette transformation inévitable des choses c’est encore le meilleur moyen, pour une fédération comme la FFCAM, de prendre ses responsabilités, d’être au plus près de ses pratiquants et de ces clubs pour pouvoir faire de la prévention, de la formation et contribuer à plus de sécurité.